La Capoeira: un sport idéal pour les enfants !

La Capoeira: un sport idéal pour les enfants !

 

La capoeira est bénéfique pour la santé. De manière générale, cette pratique fait appel à la coordination, la souplesse, la force et l’équilibre. Selon l’âge, la capoeira va apporter des bienfaits spécifiques. Notamment chez l’enfant et l’adolescent, elle peut avoir des vertus éducatives.

La capoeira chez l’enfant

La capoeira peut être débuté très jeune. Au voisinage de 4 ans, l’enfant a une bonne maîtrise de ses gestes et il est capable d’interagir avec les autres. De plus, il faut noter que de nombreux maîtres qui ont révolutionné la capoeira ont commencé très tôt.
Le maître Cobrinha Verde, cousin du légendaire Besouro Manganga, célèbre valentão de Santo Amaro, commença dès l’âge de 4 ans. Le maître Pastinha, fondateur de la capoeira Angola fut initié à l’âge de 10 ans après que Benedito son maître, l’a vu se bagarrer avec un enfant plus grand que lui. Maître Bimba, créateur de la capoeira régionale a commencé à l’âge de 12 ans.

La capoeira est un art martial afro-brésilien liant combat, danse, musique et acrobatie. Elle se distingue des autres arts martiaux par son côté ludique et souvent acrobatique. La capoeira met différentes parties du corps à contribution telles que les mains, la tête, les genoux, les pieds et les coudes…. Une fois les bases de la capoeira acquises, les enfants vont petit à petit maîtriser parfaitement les différents mouvements existants et vont ensuite pouvoir les combiner et réaliser de multiples chorégraphies pour vous en mettre plein les yeux

La capoeira concilie tous les bienfaits des sports de combat (discipline, coordination, confiance en soi) avec ceux de l’éveil musical. Pendant les séances de capoeira, votre enfant s’initiera au maniement des différents instruments. En effet, la capoeira comprend un enseignement musical, ce qui en fait un sport vraiment original. Le matériel de capoeira est très basique. Pour les enfants, il suffit d’acheter un pantalon de capoeira, il sera pieds nus au contact du sol.

Les apports physiques

L’enfant va acquérir une meilleur connaissance de son corps. La Capoeira développe la coordination motrice, les compétences d’équilibre, augmente le niveau de condition physique de l’enfant (comme tous sports) mais va surtout l’enfant va apprendre à maîtriser ses mouvements.

En effet, la capoeira requiert une certaine précision ainsi qu’une attention particulière à son environnement étant donné que la capoeira se pratique dans une « roda » (ronde) où le capoeiriste devra prendre en considération son espace ainsi que l’environnement sonore rythmé par les instruments de musique, les chants et les applaudissements des personnes constituant la roda. L’incorporation de la musique développe un sens du rythme et rend les classes plus amusant.

Évidemment, étant donné que la capoeira nécessite beaucoup de gymnastique, l’enfant améliorera sa souplesse, son agilité mais aussi sa force pour pouvoir se soulever avec ses mains au sol.

En plus de tout cela, la Capoeira développe des capacités de self-défense, de résistance et de rapidité, même si on vous rassure, le potentiel de dommages physiques pendant les cours est en fait très minime.

Les apports moraux

La capoeira étant un travail collectif, les enfants vont s’ouvrir les uns aux autres. Cela améliorera de manière considérable sa capacité à interagir autrui. Cette discipline va leur permettre de s’assouplir, d’apprendre des notions de défense et d’être créatifs avec les multiples mouvements réalisables. Ils vont également pouvoir intégrer des valeurs sportives essentielles tels que l’engagement, le respect et le partage.

Dans les classes de Capoeira, l’enfant va développer un sentiment d’appartenance à un groupe d’amis. Chaque enfant a ses chances de pratiquer et de démontrer ses compétences, la camaraderie étant fortement encouragée.

Cette pratique va permettre à l’enfant de s’épanouir et gagner en autonomie. Lorsque l’on parle de capoeira, on ne parle ni de lutter ni de combat, on dit tout simplement jouer. La capoeira se pratique ainsi dans une ambiance festive, rythmé, qui permet à l’enfant de décompresser, de se défouler physiquement mais aussi à travers le chant et la musique. L’enfant est ainsi immergé dans une atmosphère amicale et peut laisser libre court à l’expression gestuelle reflétant sa personnalité.

Le capoeiriste est aussi musicien, car il est capable de jouer divers instruments (berimbau, atabaque, pandeiro…) et de chanter dans une roda, l’enfant deviendra à coup sûr un excellent musicien. D’ailleurs, les chants lui permettront d’apprendre une toute nouvelle langue: le portugais.

 

L’utilisation d’un langage corporel et artistique contribue à une éducation réussie. Platon lui même conseillait la pratique de la musique et de la gymnastique pour rester en bonne santé. L’aspect ludique de la capoeira ne pourra qu’être bénéfique à un enfant. Ce mélange de combat, danse, musique et acrobatie est parfait pour répondre à toute les attentes d’un enfant. La Capoeira est un sport multidisciplinaire, Il est difficile de s’ennuyer… Enfin, soulignons que c’est également l’un des rares sports où l’égalité des sexes est présente, peu importe garçons ou filles, tous sont au même niveau et ont les mêmes chances.

Leave a comment