Peut-on considérer la Capoeira comme un sport de self-défense ?

Peut-on considérer la Capoeira comme un sport de self-défense ?

 

La Capoeira a, au fil des ans, signifiée beaucoup de choses pour beaucoup de gens différents. Au delà des éléments spirituels, musicaux et de construction de la communauté, de son histoire, pouvons nous ranger la Capoeira avec les sports d’auto-défense: se défendre et survivre contre quelqu’un qui vous fait du mal et qui est (dans ce scénario spécifique) désarmé.

Un sport de combat à l’origine

La Capoeira est un sport brésilien d’origine Africaine, elle est apparue au Brésil à l’époque esclavagiste, en raison de la façon brutale avec laquelle ont été traités les esclaves africains. Après une longue journée de labeur, ces esclaves étaient réunis dans des habitations appelées « senzala » pour s’y reposer et c’était là aussi qu’en cachette ils essayaient de maintenir leurs traditions. Ils n’avaient pas le droit de se battre entre eux ni de s’entraîner aux sports de combats. Pour cette raison, ils utilisaient la musique et les mouvements corporels pour masquer la lutte qui plus tard s’appellera Capoeira..

Les esclaves qui réussissaient à s’enfuir le faisait grâce à la Capoeira, seule arme à leur disposition (leur corps). Parfois ils se cachaient au bord des chemins où la repousse des herbes leur permettait de se dissimuler et cette repousse d’herbes sauvages s’appelle en portugais « capoeira ». La capoeira est donc, à la base, un sport pour se défendre !

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, pensez à la raison pour laquelle la capoeira a été déclarée hors la loi au Brésil après l’époque esclavagiste. Elle était utilisé par des criminels et des gangs pour se battre dans les rues et se tuer. Les capoeiristes tenaient des lames de rasoir entre leurs orteils pendant les combats.

 

La capoeira, un art martial

La stratégie de la Capoeira tend à se dérouler comme suit: bouger constamment, rester insaisissable, bouger latéralement, frapper de divers angles avec des moyens variés (tête, mains, coudes, pieds, tibias, genoux sont tous “valides” en capoeira. Mais ce n’est pas universel)

En soi, c’est une très bonne stratégie, surtout dans une situation où vous devez toujours chercher à vous désengager et dans laquelle chaque partie du corps est une cible. Si vous savez comment utiliser ces coups (dont la plupart ne sont ni aériens, ni rotatifs) avec les pieds, les genoux, les coudes, les mains et la tête, et rester mobile, vous avez là une stratégie solide.

 

L’expérience et la maîtrise

Apprendre à combattre dans un combat non armé c’est apprend à frapper et à être frappé, contre un adversaire / partenaire resistant et compétent.

Il y a eu des Capoeiristes qui se sont battus dans un contexte sportif et qui se sont bien débrouillés. Et son histoire est pleine de gens très durs qui se sont défendus avec succès dans des contextes extrêmement violents et difficiles. Cependant, actuellement, il est peu probable que vous trouviez un capoeiriste moyen pratiquer la capoeira pour frapper et être frappé ou pour s’entraîner avec des armes.

Un capoeiriste qui a de l’expérience dans tous ces aspects stratégiques, que ce soit parce que ses instructeurs ont conservés un corps de connaissances particulièrement important lié aux parties les plus violentes de l’histoire de l’art ou parce que ce pratiquant a été formé dans la mesure de ses capacités. L’art dans un genre “frapper et/ou être frappé” a nécessairement plus de portes de cette stratégie qui lui sont ouvertes. Dans ce cas, le Capoeiriste sera difficile à frapper ou à saisir, peut frapper fort, rapidement, avec précision et stratégiquement sous de nombreux angles et de plusieurs façons, peut prendre quelqu’un ou les mettre au sol et éviter (ou bloquer) les tentatives des autres de faire de même, et en général a une assez bonne compétence pour se désengager ou se battre.

 

Quand on pense self-défense, on pense art martiaux et quand on pense arts martiaux, la capoeira n’est clairement pas la première chose qui nous vient à l’esprit. La capoeira a clairement des aspects martiaux dans ses applications. Selon le style de capoeira que vous pratiquez, vous pouvez vous rapprocher de la partie combat, ou vous pouvez vous rapprocher de la partie ludique. Peu importe votre style, il y a clairement des mouvements et des techniques qui vous donneraient un avantage dans un combat de rue. Mais pour ceux qui recherche des techniques de self-défense et rien de plus, il est conseillé d’opter pour un autre sport de combat (comme le Krav Maga par exemple) car la Capoeira est bien plus que juste une pratique pour se battre et/ou se défendre.

Leave a comment