3 clés pour améliorer vos performances au travail avec la Capoeira

3 clés pour améliorer vos performances au travail avec la Capoeira

Tout le monde connaît ce moment terrible, cette lente prise de conscience que votre travail n’est pas à la hauteur des attentes ou de vos attentes, que vous ne finirez pas dans les temps, que vous avez manqué d’organisation, que vous avez fait les mauvais choix. Pourtant, n’importe quel capoeiriste vous répondrait qu’il connaît les techniques pour éviter cela. Des mouvements de capoeira qui font écho à la pratique culturelle libératrice très puissante issue des luttes des Africains asservis et des descendants africains au Brésil.

Transformer vos réactions en réponses

Quand vous commencerez à pratiquer la capoeira, vous réagirez souvent aux attaques avec un réflexe irréfléchi, plutôt qu’avec une réponse. Tout débutant flanche et échappe à peine à un coup de pied qui vole vers sa tête. En progressant dans vos compétences de capoeira, vous essayerez d’être beaucoup plus réactif aux attaques pendant les jeux dans la roda. Vos réponses seront des mouvements défensifs ou évasifs mais rapides et réfléchis qui vous préparerons à une contre-attaque. Répondre dans la capoeira nécessite une synthèse immédiate de la pensée et de l’action physique.

Au travail, dans le lancement d’un nouveau projet par exemple, vous êtes prêts à lancer des coups de pied agressifs et droits comme le coup de marteau à la tête du premier problème rencontré ou d’un adversaire beaucoup plus grand et plus expérimenté. Bien sûr, nous pourriez jouer le jeu de cette façon, mais cela n’est pas très sage. Dans la roda, cette approche vous aurait laissé avec une fierté blessée ou un corps blessé ou les deux. Au lieu de cela, concentrez-vous, réfléchissez avant d’agir, anticiper les coups de votre adversaires et trouvez une réponse face à votre problème ou à votre cible.

Faites des mouvements flexibles

La capoeira exige beaucoup de flexibilité autant physique que mentale. Les meilleurs capoeiristes ont une capacité fascinante à changer les mouvements à mi-course tout en maintenant un beau “flow” à leur jeu. Ils choisissent presque instinctivement dans la «boîte à outils» de capoeira de nombreux mouvements physiques et techniques différentes pour diriger ou répondre à l’écoulement du jeu dans la roda. Cette flexibilité se connecte à un autre concept de pratique et de philosophie de la capoeira: la capacité de «feindre» votre adversaire et de le faire réagir à un mouvement que vous n’utilisez pas réellement. Il faut effectivement user de malice et de tromperies pour amener votre adversaire à effectuer le mouvement que vous souhaitez qu’il fasse pour mieux le contrer. Bien évidement il faut aussi rester prudent et pouvoir changer de technique a touit moment pour ne pas qu’il fasse la même chose avec vous.

La flexibilité est cruciale dans une organisation et au travail, car l’environnement et le quotidien d’une entreprise évolue constamment. Les organisateurs et les dirigeants doivent mettre en œuvre des stratégies flexibles afin de tirer parti des opportunités ou avantages émergents mais aussi des menaces ou faiblesses et de l’évolution des relations entre les concurrents, les nouveaux venus et les alliés.

Prendre le temps d’établir des relations avec les gens sur le «terrain» et de faire émerger des valeurs partagées s’apparente à un jeu de capoeira joué sur le «plancher» qui crée un échange avec votre adversaire. Ce ne sont pas des mouvements de capitulation, mais plutôt des mouvements évasifs et défensifs que vous mettez en place pour plus de tactiques proactives. Cela ressemble aux mouvements de retrait de la capoeira et aux balayages qui permettent à un capoeiriste plus petit ou moins fort physiquement de faire tomber un adversaire du sol.

Analysez avec ruse

Probablement l’une des figures les plus importantes de la tradition de la capoeira; le “malandro”, qui se traduit littéralement par «voyou» ou «mauvais garçon». Comme le malandro décrit dans le livre de Nestor Capoeira, “Capoeira: Roots of Dance-Fight-Game”, il faut capitaliser sur votre “Capacité à analyser les gens et les situations avec … la ruse”.

La capacité à feindre des mouvements physiques, à adopter une attitude ou une expression qui attirera votre adversaire dans une attaque ou une mise au sol est la compétence par excellence des capoeiristes et des mestres (maîtres) de haut niveau. Cette compétence est la plus difficile à saisir. Mais cela a probablement le plus d’influence sur la réflexion et sur la stratégie que toute autre.

En utilisant cette «agitation» psychologique, vous pourrez voir sous un angle différent, une prise de conscience critique pour l’appel et la réponse des grands jeux de capoeira.

 

Transformer ses réactions en réponses, être flexible dans ses mouvements, et pratiquer votre propre stratégie de malandros sont 3 clés qui vous permettront d’améliorer vos performances au travail. La Capoeira est donc source de nombreux bienfaits autant sur le plan physique que psychique. N’attendez-plus et laissez-vous porter au rythme des Berimbaus.

Leave a comment